Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

~ Viva el cinema ~


Ma Loute

Publié par Oriane sur 16 Mai 2016, 15:08pm

Catégories : #Critique, #Fabrice Luchini, #Juliette Binoche, #Valeria Bruni Tedeschi, #Cannes, #Festivals

Ma Loute

Depuis quelques temps, Bruno Dumont nous a habitué à la comédie noire en témoigne sa récente série TV : P'tit Quinquin, diffusée lors de la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes 2014. Evoquer P'tit Quinquin pour Ma Loute tombe sous le sens dans les deux formats sont gémellaires par leur lieu (le Nord-Pas-de-Calais) que par ses personnages tous plus déjantés les uns que les autres. Le réalisateur fait ici une peinture sociale (à l'excès) de deux milieux avec d'un côté les c'hits, êtres cannibales, mangeurs de bourgeois et de l'autre, les aristocrates, famille incestueuse à deux doigts de la folie vivant dans un typhonium égyptien surpomblant la si bien filmée Côte d'Opale. Ces deux milieux vont ainsi se côtoyer grâce ou plutôt à cause (c'est selon) Billie, fille-garçon qui va tomber amoureu(s)e de ma Loute. Leur couple lumineux et sombre à la fois va être le théâtre (absurde) de récits macabres. 

Si le film avec les envolées lyriques du trio Luchini-Binoche-Tedeshi fait rire, il amuse aussi avec le duo Dupond et Dupont, les policiers patauds rappelant ceux de P'tit Quinquin tout comme le couple presque pur et angélique formé par ma Loute et Billie rappelle les deux enfants de la série TV. On pourra donc un peu reprocher ce copié-collé des deux formats mais on ne peut que louer ce mélange ubuesque de la société : les cht'is, les aristocrates et les policiers. A voir si on aime le comique grinçant et le tout fout l'camp.

Attention, OVNI cinématographique.

Ma Loute
Commenter cet article

manondessources 18/05/2016 19:28

Comme tu l'écris :ovni cinématographique bourré de références filmiques, littéraires ou BD.
je ne voulais pas spécialement voir ce film décrit par les critiques comme loufoque ou déjanté mais finalement : je ne regrette pas du tout ! Film singulier et audacieux dans lequel il faut accepter de rentrer et de se laisser conter une fable sociale poussée à l'extrême. J'espère que ce film récoltera quelques prix à Cannes...

Jean de Florette 18/05/2016 19:10

Un bon film dramatico-burlesque avec des pêcheurs de moules qui mangent des bourgeois. Toutes les classes sociales sont ridicules : flics, bourgeois, prolos et curés.On pense à Bunuel.

Archives

Nous sommes sociaux !