Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Viva el cinema 2


Fantastic Birthday (avant-première)

Publié par ptiterigolotte sur 5 Mars 2017, 15:52pm

Catégories : #Critique, #AVP, #Festivals, #Onirique, #Enfance, #Fantastique, #Adolescence, #anniversaire

Fantastic Birthday (avant-première)
Premier long-métrage de Rosemary Myers, Fantastic Birthday (Girl Asleep en anglais) conte l'histoire de Greta, une jeune adolescente de 14 ans nageant dans le monde douillet de l'enfance. Quand ses parents lui annoncent qu'ils veulent faire une grande fête pour ses 15 ans, elle panique. Le soir, elle va basculer dans un univers parallèle où elle va enfin grandir.
 
Cousine éloignée de Wes Anderson, Spike Jonze et autres Michel Gondry, la réalisatrice (issue du du théâtre) signe un film sur le difficile passage du monde de l'enfance à la vie adulte. On aime voir ses références assumées aux univers pop et kitsh du réalisateur dandy de Moonrise Kingdom avec l'usage de la fixité de la caméra, des décors des années 70 voire le jeu des acteurs tout en finesse. Mais Rosemary Myers puise également et avant tout dans ses thèmes avec le refus de quitter le monde de l'enfance symbolisé par une chambre cocon, des origamis et autres boîtes renfermant un trésor. La forêt où elle se rend est une forêt adolescente où elle croise des doubles maléfiques des personnes de son entourage : son père faisant de blagues scatologiques (petite ombre au tableau de ce film), sa mère, etc. Fantastic Birthday évoque également les premiers émois amoureux voire sexuels représentés par le petit-ami lourdingue de sa sœur aînée.
 
Seulement, même si l'esthétique du film est bien huilée avec une mise en scène au cordeau et des acteurs au jeu excellent (presque naturel puisqu'ils viennent des planches) ; Fantastic Birthday manque d'un certain rythme malgré son format court (moins d'une heure et demie). Dommage, car pour un premier essai, il y a de bonnes idées ; mais ce passage dans l'onirisme avec la forêt des songes dénote (usage du carton-pâte, faux effets de science-fiction) : peut-être trop référencé pour le coup ? On pense notamment aux clips de Michel Gondry (faux cheval qui galope, etc)...
 
En bref, un film à voir pour la boum géante organisée par les parents ! Ambiance seventies et corrosive à souhait ! 
 
(merci à Sophie Bataille : attaché de presse du film)
Fantastic Birthday (avant-première)
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !