Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

~ Viva el cinema ~


Utoya, 22 juillet

Publié par Oriane sur 22 Décembre 2018, 17:10pm

Catégories : #Critique, #Drame, #Plan-séquence, #Adolescence

Utoya, 22 juillet

Filmé en plan-séquence, Utoya, 22 juillet narre la tuerie ayant eu lieu le 22 juillet 2011 sur l'île d'Utoya par un homme d'extrême-droite. Pendant près de 72 ou 77 minutes (la durée du film), on suit une jeune fille du camp de vacances. Avec elle, nous avons peur, et nous nous cachons d'un ennemi qu'on ne voit pas ou presque pas - juste de loin durant une fraction de seconde. Très éprouvant et anxiogène, nous assistons à la mise à mort de ces jeunes gens : 69 pour être précis. La caméra est donc immersive, nous sommes en plein cœur de la tuerie : on court, respire, chante avec la bouleversante Andrea Berntzen. L'issue est fatale pour beaucoup nombre d'entre eux... la caméra est parfois trop intrusive lorsque nous assistons à la mort d'une fillette. C'est peut-être le seul défaut de ce film. 

Utoya, 22 juillet, par son parti-pris filmique est un film glaçant dont on ne sort pas indemne. A ne surtout pas regarder seul(e) ! 

En bref, un film engagé politiquement et qui marquera les esprits. 

Utoya, 22 juillet
Commenter cet article
S
oui ce film est pas mal. Moi personnellement je n'aime pas les plans séquence donc là on en bouffe (genre blair witch predator mais en moins "bourrin" mais ça fait davantage froid dans le dos car c'est une VRAIE histoire) mais finalement le côté subjectif et immersion dans la peau des victimes est un parti pris intéréssant. Peut être un peu long mais un film à voir sur un sujet impressionnant. Ce qui est étonnant (c'est un parti pris en lien avec les plans séquence..etc) c'est qu'on e voit jamais -ou presque- le tueur...qui est d'ailleurs pas nommé. Sa personnalité non plus (fou ? schyzo ? nazi ?) mais ça fait d'ailleurs encore plus froid dans le dos !
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !