Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

~ Viva el cinema ~


Lux Aeterna

Publié par Oriane sur 26 Septembre 2020, 18:29pm

Catégories : #Critique, #Actrices, #Béatrice Dalle, #Charlotte Gainsbourg, #Gaspar Noé, #Drame, #Thriller, #Film de commande, #OVNI, #Film expérimental

Lux Aeterna

À l'origine, Lux Aeterna est un film de commande pour la maison Yves Saint Laurent. Intitulé "Self 04", Gaspar Noé avait pour seul contrainte de filmer des visages des gens de la marque et des pièces Yves Saint Laurent. In fine, le réalisateur a accouché d'un moyen-métrage de 51 minutes diffusé lors du festival de Cannes 2019.

Avant de chroniquer le film, un rapide rappel du synopsis est de rigueur : Charlotte Gainsbourg (dans son propre rôle) accepte de jouer une sorcière jetée au bûcher dans le premier film réalisé par Beatrice Dalle (jouant également son propre rôle). Or le tournage à cause d'une organisation anarchique, de problèmes techniques et de dérapages psychotiques de la réalisatrice se perd peu à peu dans un chaos de pure lumière.

Gaspar Noé a eu le flair de faire figurer dans son film deux des actrices au parcours les plus sulfureux du septième art. Elles sont tout simplement époustouflantes notamment dans les premières minutes du film où elles improvisent un dialogue de 20 minutes, dialogue par ailleurs filmé - s'il vous plaît - en split-screen (pour ceux qui ne savent pas ce que c'est : il s'agit d'une technique de cinéma où l'écran est divisé en plusieurs parties). 

Pour le reste, nous sommes plongés pendant une petite heure dans un chaos sans précédent. Gaspar Noé use de flashs stroboscopiques (encore une fois, terme technique cinématographique voulant dire que  l'image clignote). Bref, même si c'est complètement borderline - normal vous allez me dire, nous sommes chez Gaspar Noé - le tout s'avère intéressant. Le réalisateur nous offre enfin sa vision d'un cinéaste sur un tournage. Comme ses pairs qu'il cite tout au long du moyen-métrage, le metteur en scène prône sa cinéphilie en nommant par leurs prénoms en lettres romaines des réalisateurs comme Dreyer, Fassbinder, Godard, Buñuel. Et pour le coup, ça fonctionne très bien à l'écran ! Et chose nouvelle dans le cinéma de Gaspar Noé, il y a de l'humour (!!) voire de la satire tout au long de Lux Aeterna. Bien sûr, on pense à ce dialogue du début mais aussi à d'autres infimes moments. En effet, on peut dire que c'est une chose rare chez le réalisateur qui nous avait habitué à des choses crapuleuses (Love) et sordides (Irréversible). 

Pour finir, si vous voulez en avoir plein les mirettes, allez voir Lux Aeterna, vous sortirez de cette séance les yeux plein d'images saturées !

En bref, un film à voir.

Le film est diffusé au Dietrich de Poitiers.

Un conseil, dépêchez-vous de le voir, les séances sont rares et étalées sur deux petites semaines !

Sur ce, je vous dis à bientôt !

Lux Aeterna
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !