Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

~ Viva el cinema ~


L'Événement

Publié par Oriane sur 2 Décembre 2021, 16:58pm

Catégories : #Critique, #Actrices, #Réalisateurs, #Audrey Diwan, #Festivals, #Lion d'Or, #Anamaria Vartolomei, #Pio Marmaï, #Anna Mouglagis

L'Événement

Années 60. Une cité U. Une jeune femme : Anne. Elle apprend qu'elle est enceinte : c'est la crise. Elle décide de se faire avorter clandestinement. Mais à quel prix ? Celui de la souffrance.

Difficile d'adapter du Annie Ernaux, d'autant plus qu'il s'agit de mon roman préféré d'elle. J'y suis donc allée avec beaucoup d'attente. Au final, je n'ai pas été déçue même si le livre est mieux (on s'en doutait).

Deuxième film d'Audrey Diwan, L'Événement a été couronné à juste titre d'un Lion d'Or à Venise. La réalisatrice dépeint en effet avec beaucoup de justesse la France des années 60. On y croit à 100%. Certaines scènes sont cependant quelques peu éprouvantes : enfin, pour moi surtout une, celle de l'avortement où on voit tout. 

Pour finir, on ne s'ennuie pas une seule seconde devant ce long-métrage. C'est réussi. Et, je pense qu'il me restera longtemps en tête même si comme je l'ai dit au début, le roman fut pour moi un électrochoc. En un mot : viscéral, un joyau à l'état brut.

En bref, allez voir ce film d'une visée presque documentaire, un drame immersif et intimiste au plus près des corps.

L'Événement
Commenter cet article
R
Moi je n'ai pas aimé ce film . Bon le scenario est minimaliste, encore ça peut passer : c'est l'histoire d'une fille qui veut avorter alors que c'est illégal ok. Mais en fait le sujet c'est la souffrance (d'abord psychologique car elle ne se sent pas du tout aidée et après bah ça fait mal !) et uniquement ça : la souffrance : quand je regarde j'ai l'impression d'être un peu un voyeur ou même un sadique. Pourtant on ne "voit rien" tout est suggéré, mais moi ça m'a mis à l'aise. Ensuite, il y a bien 1/4 du film en plan séquence avec le personnage filmé de dos : je ne comprends pas cette mode qu'il y a depuis bien 20 ans (notamment dans les films ""intello"") : trop, c'est trop. Après il faut reconnaître que l'actrice et les gros plans sur son visage vont bien passer l'idée de souffrance. Ce qui est dommage par contre c'est que le contexte n'est pas du tout approfondi : on ne sait pas trop où c'est (en fait Angoulême si j'ai bien capté) ni quand (après 1968 ou avant ?) Et surtout aucune allusion au contexte politique (droit à l'avortement), religieux ou international. Je n'ai pas lu le livre donc je ne sais pas si ça y est dedans.
Répondre
O
Tout d'abord, merci pour ce si riche commentaire ! <br /> Dans le livre, c'est très descriptif, surtout les tentatives d'avortement. Après je me souviens pas bien mais ça m'a donnée envie de le relire.

Archives

Nous sommes sociaux !