Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Viva el cinema 2


Antichrist

Publié par ptiterigolotte sur 6 Juin 2009, 20:59pm

Catégories : #Critique

Les Films du Losange

C'est LE film scandale du festival de Cannes. Et je ne comprends pas pourquoi. Certains se sont évanouis, d'autres ont quitté la salle, et moi (qui pourtant suis hypersensible) rien, enfin si un coup de coeur (le fameux passage du renard qui parle). Bref Antichrist n'est pas un film qui laisse de marbre. Tout d'abord celui ci, s'ouvre sur une magnifique séquence en noir et blanc où un couple fait l'amour sous la douche, c'est beau, gracieux, filmé en ralenti, la musique d'Haendel donne presque la chair de poule et puis plans suivants, on voit un bébé qui sort de sa chambre, rien ne laisse présager le pire sauf que ce bébé va se défenestrer. Fin du prologue. Première partie : le deuil, William Dafoe éclate en sanglots devant le corbillard et Charlotte Gainsbourg, palote tombe dans les pommes. Elle finira en hôpital. Ces toutes premières minutes ne laissent pas de doute : Lars Von Trier a bien écrit ce film en pleine période de dépression. Le reste de l'histoire va se dérouler quatre chapitres, si mes souvenirs sont bons. Premier chapitre : le couple décide de se ressourcer dans un chalet en plein Eden, là encore référence à la religion. Eden : le jardin d'eden, un homme, une femme : Adam et Eve. L'homme en question, c'est William Dafoe qui joue -à contre emploi- le rôle d'un mari attentionné, aux petits oignons à sa femme Charlotte Gainsbourg qui pète littéralement un boulon dans cette forêt de l'inconscient. Car avec Lars Von Trier tout est permis : les interprétations délirantes, c'est son dada. Ici, la forêt représenterait les peurs primaires, les libérations sexuelles, le désir de mort. D'ailleurs eros et thanatos sont sans cesse confrontés du prologue jusqu'à l'épilogue comme pour dire que la mort serait toujours lié au désir de sexe, théorie à discuter mais bon. C'est sûr Lars Von Trier signe là un tour de force autant dans la direction d'acteurs (Charlotte Gainsbourg, magistrale dans ce rôle de femme sorcière se masturbant comme personne) que dans les images en faisant au passage référence à Le Miroir réalisé par Tarkovski (film prise de tête à déconseiller pour ceux qui se sont essayés à faire un devoir dessus, risque de s'arracher les cheveux, ça m'est arrivé alors n'essayez pas!!). Bref, Antichrist est un film qui dérange mais qui se laisse savourer. Oui j'ose employé le terme. Mais par contre, le coup du renard qui parle pour le coup : à oublier.

Willem Dafoe et Charlotte Gainsbourg. Les Films du Losange



Commenter cet article

ptiterigolotte 14/06/2009 17:55

Coucou à tous ! :)
Ashtray : moi aussi ça m'étonne que j'ai bien aimé le film car je suis comme tu l'as dit quelqu'un d'hypersensible mais là je sais pas, c'est passé, les scènes "chocs" (masturbation, excision, violence) m'ont certes un peu impressionnée mais pas plus que ça... à vrai dire ça allait bien dans l'ambiance du film.
Jérémy : je te le conseille de le voir au ciné car ça vaut le coup d'être vu en grand écran :)
Benoît : lol, non j'ai pas aimé le passage du renard qui parle, ça m'a fait très peur et j'ai trouvé ça dégoutant (rappel : il ouvre ses tripes, beurk) Pourquoi tu trouves que c'est de l'arnaque au contraire, j'aime bcp le fait que LVT provoque le spectateur ou carrément se foute de lui (cf le renard qui parle que j'aime tjs pas je précise ^^) Et je te rassure j'ai pas tt à fait compris pourquoi il était obsédé par la femme, une femme sorcière comme dans Breaking the waves, Dogville, Dancer in the dark, je sais pas ce qu'il a avec elles.... Pourquoi les martyriser autant ?!! Et pour finir, j'ai aussi trouvé le film déprimant mais pas dépressif, j'ai juste l'impression que LVT a mis en images son cauchemar le plus affreux, c'est tout.

Benoît 14/06/2009 13:17

Bah alors, tu l'as aimé ou pas le passage du renard qui parle, je comprends plus?^^
La grande force de ce film c'est qu'il ne laisse pas de marbre comme tu l'as dit, mais je trouve que les moyens utilisés par Lars Von Trier pour parvenir à ce résultat relèvent un peu de l'arnaque. En fait, ce qui me dérange, c'est que j'ai peur de ne pas avoir compris toutes les images qu'il utilise et le message du film. Difficile de me positionner donc.
En tout cas, je l'ai trouvé particulièrement déprimant.

Jérémy 14/06/2009 00:22

Pareil qu'Ashtray. :b
Je suis un peu tiraillé entre ma curiosité et ma peur d'être comme "insensiblement choqué" chose que je déteste au ciné. 'Fin bref, en gros, j'pense que je le verrai un jour de pluie en DVD. =p Inch'Allah !!!

Ashtray-girl7 11/06/2009 20:03

Effectivement, je suis assez étonnée que toi tu aies aimé ce film. Je suis du genre hypersensible aussi, et j'avoue que l'évocation de certaines scènes m'ont dissuadée de voir le film, malgré ma curiosité... du moins, pour l'instant.

Archives

Nous sommes sociaux !