Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

~ Viva el cinema ~


Carrie au bal du diable

Publié par Oriane sur 12 Avril 2008, 18:34pm

Catégories : #En semaine


 

Carrie, c'est le film d'épouvante que tout bon cinéphile se doit d'avoir vu. Brian DePalma réalise là une adaptation fort réussie du premier roman de Stephen King : split screens, ralentis, travelling, tout y est. Le film s'ouvre tout d'abord sur deux plans-séquences magistraux, des adolescentes jouent au volley sauf une : Carrie, la tête de turc de la classe.

Mal à l’aise, chahutée, elle est en marge avec les autres, cette mise à l'écart est soulignée dans le deuxième plan-séquence où l’on voit les filles qui se douchent dans des volutes de chaleur des vestiaires, Carrie est seule à sa douche, le tout est filmé très sensuellement et rappelle par ailleurs le plan-séquence (décidément) de Pulsions, un autre film de Brian DePalma. Le clou de la séquence arrive au moment où Carrie découvre effrayée qu’elle vient d'avoir ses premières règles ce qui déclenche chez elle un pouvoir : la télékinésie. Tout le film est dit dans cette première séquence : une ado freaks (en marge) qui va en baver mais utiliser ses pouvoirs paranormaux pour se venger des autres.

       


Le film est bien sûr très grossièrement résumé car il y'a bien sûr d'infinis détails géniaux : la mère de Carrie, par exemple, vaut la chandelle (c'est le cas de le dire), en fanatique catholique, elle persécute sa fille et va même jusqu'à la tuer pensant qu'elle est devenue démoniaque à cause de ses pouvoirs de télékinésie, le couple John Travolta/ garce du lycée valent aussi le coup tant leur bêtise est méprisable et malsaine.

Mais le climax du film intervient à la toute fin où récemment remis de nos émotions : Sue (celle qui a voulu aider Carrie à se faire un petit ami) vient déposer des fleurs sur le terrain vague où la maison de Carrie a brûlée, on pense que le film va se terminer en douceur et bah non, le réalisateur nous laisse sur une image qui glace les os : une main ensanglantée (celle de Carrie) sort du sol et attrape le pied de Sue le tout filmé dans une musique très hitchcockienne à la Psychose.

Effrayant !

 

Commenter cet article

Jérémy 19/08/2008 19:17

Il m'a marqué ce film, la scène de la douche, puis le sang de cochon quoi beuuuurk.
Effrayant et poignant, je suis d'accord. :)

Archives

Nous sommes sociaux !