Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

~ Viva el cinema ~


Gomorra

Publié par Oriane sur 23 Août 2008, 13:43pm

Catégories : #Critique

 


 

Oubliez tous vos classiques sur la mafia filmés par Coppola & Co, Gomorra invite à voir un quotidien froid, rythmé par la violence et le sang. Gomorra, contraction de la Camorra (un des plus grands empires de la mafia napolitaine) et Gomorrhe, ville détruite à cause de "ses mauvaises moeurs" par Dieu dans la Genèse, est un impressionnante enfilade de bâtiments vétustes, projet urbanistique des années 60. Presque toute l'action du film, filmée en caméra portée, se situe dans cette cité bétonnée où le soleil ne pénètre jamais. Gomorra donne à voir une autre réalité, vue de l'intérieur pour montrer à travers le portrait de 6 personnages, un autre visage réel ou pas, c'est à discuter, de la mafia napolitaine.

 

Le Pacte Le Pacte Le Pacte


Toto, 13 ans, passe l'épreuve d'admission, sorte de rite initiatique qui consiste à se prendre une balle de plein fouet dans la poitrine, équipé d'usage d'un gilet pare-balles, Marco et Ciro, fondus de Scarface, se prennent pour des Tony Montana en essence, trop jeunes pour voir que la Camorra ce n'est pas du cinéma mais la réalité, Pasquale est un couturier employé pour faire des contrefaçons pour des chinois, Don Ciro est comptable, véritable garde des petites coupures, chargé de remettre l'argent aux familles des mafieux et enfin Franco est un entrepreneur de déchets de Naples accompagné de Roberto, son collègue rebelle, dégoûté du métier. Cette galerie de personnages représente tout à tour les petites magouilles des cercles de " la Mafia des petits", le Parrain est rarement évoqué seulement dans quelques passages qui rendent hommage aux films de Scorcese et Coppola (la voix enrouée, le lit, etc)
 

 

 

Le Pacte

Issu d'un épais roman écrit par Roberto Saviano, Matteo Garrone n'en retient que les archétypes pour mieux digérer la pilule peut être ou nous documenter sur une réalité sordide. La violence autant décriée par les critiques est ici largement supportable, c'est une fiction même si tout ce ceci a l'air bien réel, ne confondons pas les deux ! Dernière remarque : Pourquoi Gomorra ressemble aussi peu à un film italien ?

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !