Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

~ Viva el cinema ~


La graine et le mulet

Publié par ptiterigolotte sur 24 Février 2008, 23:19pm

Catégories : #Critique



Quatre ans après le succès de L'esquive, qui avait révèlé la belle Sara Forestier au grand public, Abdellatif Kechiche nous revient avec La graine et le mulet, film à la fois drôle, émouvant et intelligent. Slimane, la soixantaine, récemment licencié, décide d'ouvrir son propre restaurant sur un rafio. Epaulé par sa famille et surtout par sa belle fille qui lui voue un amour très tendre, il monte à bien son projet pourtant destiné à l'échec vu l'ampleur des travaux... mais l'oubli de la graine (le couscous) par son fils, plus occupé à courir une belle fille, dans le coffre de la voiture fait envoler tous les beaux rêves de réeussite de Slimane...

Hafsia Herzi et Habib Boufares. Pathé Distribution Hafsia Herzi. Pathé Distribution Alice Houri et Bouraouia Marzouk. Pathé Distribution

Abdellatif Kechiche sait filmer les femmes, c'est vrai. Dans La graine et le mulet, elles sont sublimées, mises en valeur par des gros plans rapprochés visages, des inserts sur une boucle d'oreille, une larme qui coule, un profil, etc. On se plaît à regarder ces femmes qui sont belles, drôles et qui ont la tchache !!! Hafsia Herzia est une véritable révélation, sa danse du ventre endiablée électrise les foules : érotisme du petit ventre rond qui épouse la caméra et le spectateur. La scène du couscous au poisson (d'où le titre la graine pour le couscous et mulet pour le poisson) est impressionnante de réalisme, le tout filmé caméra à l'épaule.

Hafsia Herzi et Habib Boufares. Pathé Distribution  Habib Boufares et Leila D'Issernio. Pathé Distribution Abdelhamid Aktouche et Hafsia Herzi. Pathé Distribution

La graine et le mulet n'est certes pas un film qui casse des briques mais se regarde assez facilement malgré ses 2h30 (quelques longueurs parfois : le montage alterné danse du ventre torride et course effrenée du vieux monsieur est peut un peu trop longué). L'actrice mérite amplement son César de meilleur espoir féminin, la danse y est pour beaucoup à mon avis !



César 2008
meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur scénario original, meilleur espoir féminin



Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !