Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

~ Viva el cinema ~


Polisse

Publié par Oriane sur 19 Février 2012, 22:15pm

Catégories : #Critique

                                                     http://a69.g.akamai.net/n/69/10688/v1/img5.allocine.fr/acmedia/medias/nmedia/18/89/18/68/20030883.jpg

 

Ressorti sur nos écrans à l'occasion de ses multiples nominations aux Césars (on parie combien pour le César du meilleur film ?) Polisse est la claque de ce début d'année

Servi par la crème des acteurs de la nouvelle génération (Joey Starr, Marina Foïs, Karin Viard en tête), Polisse commence en fanfare avec la musique de L'île aux enfants en totale contraste avec le témoignage qui va suivre "Papa m'a gratté les fesses". Pas le temps de s'appitoyer sur cette histoire, on en passe à une autre. Par un montage nerveux, Maïween passe en revue le lot quotidien d'une brigade des mineurs de Paris. Polisse n'a pas de temps mort, c'est organique, filmé en très gros plans au plus près des policiers. Car Polisse, c'est d'abord un visage de la police sous un autre jour. Un visage d'une police qui travaille sans relâche, des personnes qui ne distinguent plus la frontière entre la vie privée/publique. Pour faire simple, ils vivent près de 24/24h ensemble. Et s'offrent quelques moments de défoulement cultes : voir notamment l'incroyable séquence de la boîte de nuit qui donnerait presque envie de travailler dans la police. Quoique pas vraiment. La scène clé d'engueulade entre Nadine et Iris (Karin Viard et Marina Foïs au sommet de leur art) vient tout contrecarer. 

Polisse offre cependant de très bons moments d'humour parmi des scènes chocs (le bébé, le suicide). Le langage est plutôt fleuri, beaucoup de "t'as gueule" (comme le ferait remarquer un certain Jérémie Elkaïm, excellent dans le rôle de l'intello du groupe) mais au final qui ne gène pas tellement et renforce le coté "documentaire". Maïween se donne d'ailleurs le rôle de la photographe comme pour souligner le fait qu'elle est l'observatrice du groupe (un peu coincée, d'ailleurs).

Film coup de poing qui prend aux tripes, Polisse donne ses lettres de noblesse au cinéma de Maïween. Une grande réalisatrice est née

Pan pan cul-cul

Commenter cet article
W
<br /> Je viens jubiler de l'échec du film aux Césars. De toute façon ce "film" n'en est pas un. Au mieux c'est un docu ou un film à sketch. Mais il n'y pas de cinéma là dedans, juste du racoleur et de<br /> la démagogie ajoutés bout à bout<br />
Répondre
P
<br /> <br /> Oh, tu y vas un peu fort avec Polisse, je trouve. Au contraire, j'ai beaucoup aimé. Du fait, aussi que je n'avais lu aucune critique avant...<br /> <br /> <br /> <br />
J
<br /> Ce soir je regardes les Césars : on verra bien si le film est acclamé !<br />
Répondre
P
<br /> <br /> Oui j'espère aussi ;)<br /> <br /> <br /> <br />
P
<br /> J'étais moins emballée que toi. Je trouve qu'il y a trop d'évènements, d'infos, que c'est survolé et la frustration de ne pas connaître les dénouements des affaires suivies est grande.<br /> <br /> <br /> Mais tu as raison, il y a aussi de sacrées scènes (l'enguelade, la boîte de nuit) !<br />
Répondre
P
<br /> <br /> C'est vrai que ça "grouille" un peu... Mais quel film quand même !<br /> <br /> <br /> <br />
J
<br /> Je vais essayer de le voir enfin : il vaut à priori quand même le coup !<br />
Répondre
P
<br /> <br /> Il est super, j'ai été bluffée !<br /> <br /> <br /> <br />

Archives

Nous sommes sociaux !