Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

~ Viva el cinema ~


La princesse et la grenouille

Publié par ptiterigolotte sur 4 Février 2010, 19:52pm

Catégories : #Critique

Walt Disney Studios Motion Pictures France

Depuis quelques temps les studios de la ptite souris ne nous étonnait plus... mais avec La princesse et la grenouille, toutes les valeurs d'antan sont remis au goût du jour. A commencer par les chansons, elles enchanteront les tous petits et amuseront les plus grands. L'histoire est une relecture de la célèbre histoire de la princesse et de la grenouille, sauf qu'ici notre princesse est noire et serveuse à la Nouvelle Orléans, moins glamour n'est ce pas ? Disney semble se moquer gentillement des anciennes princesses qu'ils ont crée comme Blanche Neige ou Belle en faisant des petites références piquantes (chanter Un jour mon prince viendra... par exemple) ou en affublant la seule riche et notable d'expressions sauvageonnes mais qui la rendent tellement plus sympathique et drôle au regard du public enfantin. Les studios font la part belle à l'image en revenant à la 2D (heureusement car les films avec des humains ne leur réussissaient pas tellement) et signent là une belle histoire sur le rêve américain, le fameux... Dans La princesse et la grenouille, c'est un rêve de grande cuisine un peu à la française (ah décidément, les américains nous l'envient notre cuisine depuis Ratatouille) de coupe à la garçonne, de jazz... de la Nouvelle Orléans quoi ! Et c'est plutôt beau comme rêve sauf que le rêve de Tiana est un rêve solitaire, préférant même jusqu'à travailler toute sa vie pour le réussir mais les contes d'enfants et sa bonne étoile (Evangeline, la copine d'un certain Ray, une romantique luciole) ne sont pas si loin et vont lui en faire voir de toutes les couleurs. Car oui, les grenouilles tombent bien amoureuses des princesses : c'est la loi des contes de fées et c'est pas un certain vaudou maléfique, amateur de tarot délirant (un méchant bien comme on les aime) qui va nous empêcher de rêver au prince charmant... parole de Mama Odie (grande prêtresse vaudou, elle aussi, mais vaudou des cœurs). En bref, un Disney rare, à savourer... ça faisait longtemps... depuis un certain Kuzco, l'empeureur mégalo ! Bravissimo !

Walt Disney Studios Motion Pictures France


2,5 étoiles allocinéennes


Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !