Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

~ Viva el cinema ~


Stanley Kubrick

Publié par Oriane sur 19 Août 2008, 20:28pm

Catégories : #Réalisateurs

Stanley Kubrick
 

Réalisateur, Producteur, Scénariste, Directeur de la photographie, Monteur, Effets spéciaux, Ingénieur du son américain
né le 26 juillet 1928 à New York

 

Kubrick, ce sont des plans d'une beauté magistrale, une filmographie composée de chefs d'oeuvres, une direction d'acteurs impeccable, des scènes qui resteront gravées dans les tablettes de l'histoire du cinéma (la hâche dans Shining, le singe dans 2001, le duel dans Barry Lyndon, les oeillades de Nicole Kidman dans Eyes Wide Shut). C'est magique tout simplement.

Portrait d'un peintre du 7ème art

 
Reporter-photographe
 

Issu d'une famille juive new-yorkaise, Stanley Kubrick grandit dans le Bronx. Son père, Jack, médecin de son état, se passionne pour la photographie, passion contagieuse qu'il transmet à son fils. Au point que ce dernier est engagé à 17 ans par le magazine Look, et en devient le plus jeune photographe-reporter. Quatre années plus tard il réalise son premier un court-métrage The Day of The Fight, et démissionne de son poste pour se consacrer à la réalisation.

Sue Lyon.
 
Un réalisateur omnipotent
 

Après quelques courts, il s'attelle en 1953 à son premier long-métrage, Fear and desire, financé en grande partie par son oncle, et qu'il désavouera plus tard, en interdisant sa projection. Il y cumule les fonctions de réalisateur, producteur, monteur, directeur photo, opérateur, et se charge même en personne du tirage des copies, manifestant précocement le besoin de contrôler chaque aspect de ses films, depuis leur genèse jusqu'à leur distribution. Ce penchant, qui ne se reniera jamais, lui vaudra tout au long de sa carrière une réputation d'intransigeance et de perfectionnisme forcené, voire d'autoritarisme auprès de ses pères et adaptateurs de romans.


Le cinéaste aux mille histoires
Réalisateur éclectique, Kubrick expérimente tous les genres. Plusieurs constantes parcourent malgré toute son oeuvre : utilisation intensive de thèmes musicaux classiques ou contemporains, attention portée au travail de l'image et de la lumière, fréquentes adaptations d'oeuvres littéraires, et surtout, un investissement total et une exigence extrême qui expliquent la parcimonie de plus en plus accentuée avec laquelle il livrera ses oeuvres au public. Lolita, Les Sentiers de la Gloire, Barry Lyndon, Orange mécanique, Shining, 2001 : L’odyssée de l’espace sont entre autres plusieurs de ses réalisations. Orange mécanique, parabole de la violence, est en quel sorte son manifeste de réalisateur, film censuré dès sa sortie et repoussé des salles.

 
Un style unique

Les années 60-70 sont pour lui les plus prolifiques. 2001 : l'odyssée de l'espace, peut-être son projet le plus ambitieux, l'imposera définitivement comme l'un des cinéastes majeurs du XXème siècle, aux côtés d'Orson Welles et Max Ophüls, deux de ses références.
Il innove avec -entre autres- Barry Lyndon, fresque historique entièrement filmée à la lumière naturelle et à celle des bougies, qui déroule sur l'écran une succession de tableaux.
En 1980, son adaptation de Shining, le livre de Stephen King, avec Jack Nicholson, marque sa première fois dans le film fantastique à tendance horrifique, et clôt cette période. Une nouvelle fois, il s'y démarque par l'utilisation novatrice de la steadycam.

 
A titre posthume : Eyes wide shut
 

Au fil des ans, Kubrick, qui s'est expatrié en Angleterre depuis l'époque de Lolita, se fait de plus en plus rare, et ses oeuvres également. Il dirige dans son dernier film, Eyes Wide Shut le couple vedette Tom Cruise-Nicole Kidman s'éteignant avant d'avoir eu le temps d'entamer un nouveau projet, dont il comptait déléguer la réalisation à Steven Spielberg, pour s'assigner le rôle de producteur. Le réalisateur d'E.T. poursuivra sans lui, et lui rendra une forme d'hommage posthume à travers le très bon A.I. Intelligence artificielle.

Haley Joel Osment.
 
Filmographie*
Cliquez sur les affiches pour voir mes critiques
 


(vu qu'à demi à cause d'une rageante envie de dormir ce jour là...)
2001, l'Odyssée de l'espace
 


 
* mêmes critères que pour Woody, Sir Alfred et De Palma

 

Commenter cet article
M
Ah, ça c'est un super article! Kubrick est un de mes réalisateurs préférés! J'ai vu Eyes Wide Shut, Shining, Barry Lyndon, Orange Mécanique et Full Metal Jacket (les plus récents en fait). J'aimerais beaucoup voir Docteur Folamour, le Baiser du Tueur et Lolita.
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !