Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Viva el cinema 2


Super 8

Publié par ptiterigolotte sur 16 Août 2011, 14:35pm

Catégories : #Critique

Paramount Pictures France

Eté 1979. Joe et ses copains, s'embarquent dans la réalisation d'un film de zombie 100 % amateur. Lors d'une séquence, ils assistent au déraillement d'un train provoqué par leur ancien prof de biologie qui leur souffle un "Il arrive" avant que l'armée américaine prennent d'assaut les lieux.

Délicieusement rétro, Super 8  aborde tous les "trucs" de films de SF chers à Steven Spielberg : the "monster" qu'on ne voit pas durant 85% du film, une structure familiale éclatée (une mère défunte, un père alcoolique), la bande de potes, l'E-T qui a des sentiments et qui veut rentrer chez lui... bref des thèmes vus et revus. Et c'est peut être ça le hic, à force d'être dans la référence voulue ou non, on s'y perd : je n'ai cessé de penser à Steven Spielberg et à sa Guerre des mondes ou E-T par exemple. Le maître est à mon avis trop présent dans les esprits pour que le film appartienne vraiment à J.J Abrams.

Riley Griffiths, Joel Courtney, Gabriel Basso, Zach Mills et Elle Fanning. Paramount Pictures France

Trop de nostalgie tue parfois la nostalgie. Super 8 est cependant un film qui se consomme bien et qui fait beaucoup rire (cf la fin avec le court-métrage réalisé par les ados).


Commenter cet article

Sierra 23/06/2016 10:54

ah les scènes du début sont trop excellentes (ça m'a rappellé quelques souvenirs), mais après, bof quoi !

I.D. 17/08/2011 19:26

Et bien ma foi, tu as trouvé la bonne formule dans ta conclusion. J te rejoins là-dessus : trop de nostalgie tue parfois la nostalgie. Il est où le père J.J.A. dans tous ça ? Ne crois pas Tred. ;) Il voulait dire : par nostalgie beaucoup, par émerveillement, un peu (c'est un grand gamin). :D

Tred 17/08/2011 09:38

Moi j'ai marché, à fond ou presque ^_^
Par nostalgie, un peu, par émerveillement, beaucoup.

Archives

Nous sommes sociaux !