Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Viva el cinema 2


The Truman Show et Witness

Publié par ptiterigolotte sur 14 Mai 2007, 17:09pm

Catégories : #Analyse

Affiche américaine.

Deux films, un même réalisateur. Je viens de revoir Witness, thriller américain de Peter Weir, réalisé en 1985. Le film présente plusieurs analogies avec The Truman Show, réalisé en 1998. Je vais m'efforcer de vous exposer en quelques points ma petite analyse comparative.
Bonne lecture !


1.Un univers clos
La société Amish est une communauté chrétienne vivant de façon simple et à l'écart de la société moderne. Ils se déplacent à cheval ou en buggy (sorte de calèche). Ils ne possèdent pas l'électricité. C'est une société d'entraide et de solidarité.Ils parlent un dialecte dérivant de l'allemand et alsacien.
Truman Burbank vit dans un monde inventé pour lui. C'est un orphelin. Ses parents, sa petite amie et le monde qui l'entoure sont des acteurs. Sa vie est vue par des millions de télespectateurs. Un jour, un spot de télévision tombe du ciel, Truman se trouve juste à côté.
Truman et les Amish vivent dans un univers clos. Truman ne sait pas qu'il est enfermé dans un immense studio de télévision. Les Amish, eux, se sont coupés du monde contemporain, ils y sont hermétiques. Ils vivent dans un monde parralèle et même à une autre époque : le XIXème siècle. Ce monde, bien qu'il soit complétement enfermé est présenté comme idyllique : il fait toujours beau dans la ville de Truman, le réalisateur embellit la campagne Amish dans Witness.
De plus, les mondes ont des vertus de protection contre l'ennemi de l'autre monde.Le créateur dit dans The Truman Show "Je t'ai crée un monde, ton monde, tu es en sécurité". Dans Witness, John Book dit qu'à Phidalephia, ils sont en sécurité chez sa soeur mais il se réfugie en pays Amish parce qu'il est poursuivi par les policiers.

Jim Carrey. Universal Pictures Jim Carrey. Universal Pictures Jim Carrey. Universal Pictures

2.Peur et danger de l'extérieur
La thématique de l'extérieur est également présente dans ces deux films : John Book est un "anglais", ce n'est pas un Amish, il vient de l'extérieur ; s'y ajoute la thématique du danger, avec lui, il emporte son arme. La règle d'or chez les Amish est la paix : le revolver est synonyme de guerre. Les Amish refusent la nouvelle technologie, le progrès. John Book est un élément extérieur qui vient pertuber l'ordre moral. Mais il apporte aussi du bien.
La même thématique du danger est abordée dans The Truman Show. Quand Truman découvre peu à peu que son monde a été inventé, il veut s'en échapper. Tout son monde veut l'en empêcher.Le créateur lui dit même "Qu'est ce monde va t'apporter de mieux que celui que je t'ai crée, les mêmes peurs, les mêmes mensonges, les mêmes trahisons. Tu n'as pas avoir peur ici." Il est tombé amoureux d'un élément extérieur également : une actrice qui lui a révélé la "machinerie audiovisuelle".
Le monde extérieur est vu comme un danger mais à l'image de John Book et Sylvia/ Lauren (dans le monde de Truman), ils apportent de l'amour.



3.L'amour : un facteur échappatoire ?
Peux-t-on s'échapper de son monde ? La réponse est double, à la fois oui et non. Dans Witness, chacun revient dans son monde mais l'amour est toujours là, impossible. Truman, trouve finalement la porte de sortie "exit" et s'en va vivre dans la vraie vie. On sait déjà qu'il retrouvera son amour.Dans la la société Amish, on peut s'enfuir mais l'on est banni, c'est à dire qu'on l'on ne peut pas revenir tout de suite. Les dogmes sont très strictes. Le personnage féminin est insconsciement obligée d'y obéir.
L'amour semble être un facteur échapatoire, synonyme d'exotisme. Dans Witness, l'être aimé est exotique: John Book est un "Anglais" ; Truman pense que Sylvia se trouve dans les Fidji. Ce ne sont pas des gens comme les autres: Sylvia ne se sent pas une actrice, John Book a un caractère qui dérange chez les Amish et attise les jalousies chez les plus jeunes prétendants.



Conclusion
Je suis pas très douée pour les conclusions, alors je préfére écrire ma critique. J'ai adoré The Truman Show et bien aimé Witness. The Truman Show est un de mes films préférés, la première fois que j'ai l'ai vu j'ai été littéralement bluffé. Pour moi, ce fut un film visionnaire, l'histoire est en plus très romantique et Jim Carrey est excellent, à contre emploi total de ses rôles précédents genre Grinch ! Witness est un film intéressant où on apprend beaucoup de choses sur la société Amish, Harrison Ford est parfait dans ce rôle de menuisier sexy !



n.d.l.r : Dans The Truman Show, on pourrait étudier le mythe de la caverne platonicienne revisité par Peter Weir mais j'essayerai de le faire une prochaine fois, dans ma critique sur The Truman Show par exemple.



Commenter cet article

C 18/09/2014 14:34

Truman Show est clairement un film qui a des décennies d'avance sur son temps. Jim Carrey est quant à lui bluffant, autant il sait très bien faire rire, je le trouve également souvent excellent dans les rôles plus dramatiques. Witness, un film que j'ai vu déjà petit, pendant à mon sens, l'âge d'or d'Harrisson Ford". C'est un bon film qui se laisse regarder et re-regarder sans aucun problème. Il m'a fait découvrir la communauté Amish d'ailleurs.

ptiterigolotte 18/09/2014 15:22

Merci pour ce commentaire !
C'est la seule analyse que j'ai faite d'ailleurs et je suis fort contente que nous soyons d'accord sur ces deux films. J'adore Witness et Truman Show fait parti de mes films fétiches.

Archives

Nous sommes sociaux !