Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

~ Viva el cinema ~


Vicky Cristina Barcelona

Publié par Oriane sur 27 Octobre 2008, 20:12pm

Catégories : #Critique

On s'est connus, on s'est reconnus, on s'est perdus de vue, on s'est r'perdus d'vue, on s'est retrouvés, on s'est réchauffés, puis on s'est séparés.
 
 
 
Chaque année, on a le droit à notre cru Woody Allen... Match Point, aurait été élu médaille d'or mais Vicky... alors ? Et bien, cette année, ça sera une belle médaille d'argent et à boire sans modération ! Car Vicky Cristina Barcelona est un grand cru et quel cru ! Woody Allen nous amène au pays du soleil, j'ai nommé l'Espagne, remplie de ses clichés : le bel ibère dragueur, Gaudi, la peinture et la bonne cuisine catalane. Sauf que Woody est intelligent et joue avec les clichés pour mieux nous faire rire... ou pleurer car sous ses airs de comédie légère, Vicky.. est plus amer qu'on ne le croit. Vicky, la brune complexée (Rebecca Hall) et Cristina, la blonde libre-penseuse (Scarlett Johansson) sont meilleures amies. Elles quittent leur Amérique natale pour passer l'été à Barcelone et découvrir les charmes corrupteurs de l'Europe. Elles sont vite abordées par Juan Antonio (Javier Bardem), un peintre qui leur propose (et cash !) de coucher avec lui. Chacune des jeunes femmes s'éprend du séducteur à sa façon, mais tout se complique lorsque apparaît Maria Elena (Penélope Cruz), l'ex-femme de Juan Antonio...
 
Penélope Cruz. Warner Bros. France Javier Bardem et Rebecca Hall. Warner Bros. France Javier Bardem et Scarlett Johansson. Warner Bros. France
 
 
Contrairement à ceux que peuvent penser certains sur la période « Woody Allen en Europe » (cf portrait du réalisateur dans mon blog), on retrouve bien ses thèmes : l'amour, la cuisine (les bons mets catalans et le vin !!!) le milieu intellectuel (la peinture, Gaudi, la photo, etc) les problèmes existentielles (Vicky et Cristina, deux américaines complexées). Tout y est... mais sans Woody et sa tchache. Sa manière de filmer est peut être plus sobre, il ne s'essaye pas à la caméra nerveuse, style qu'on observe plus dans ces comédies policières comme Crimes et délits. Cependant, et là on peut dire que c'est bien du Woody, on retrouve l'humour, et particulièrement l'humour avec la voix-off très allénnienne et une référence à Anny Hall (cf le plan qui sépare les deux femmes pour présenter deux modes de pensée différents). En bref, un excellent moment à penser avec des actrices sexy et des scènes très piquantes. Un régal !  
 
 
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !