Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Viva el cinema 2


Wall-E

Publié par ptiterigolotte sur 31 Juillet 2008, 21:29pm

Catégories : #Critique

 

Comment résister devant ce petit Wall-E qui rêve de l’amour, tout seul, en regardant en boucle Hello, Dolly ! ? Réponse : pas possible !

Après leur savoureuse Ratatouille, les Studios Pixar nous reviennent avec Wall-E, fable humaniste et poétique, bourrée d’humour chaplinien sur un petit robot chargé de nettoyer la terre. Imaginez vous en 2700, tous les habitants ont désertés la grande bleue, Wall-E et un cafard sont les derniers êtres de cette planète envahie de déchets grands comme des buildings. Mais notre petit robot souffre d’une anomalie technique : il est curieux. Avec beaucoup de tendresse et de délicatesse, il récupère tous les objets mystérieux qu’il trouve dans les ordures des terriens : rubiscube, soutien-gorge, boîte à bijou (sans le bijou !), briquet, bobine de films… qu’il entasse dans sa petite « maison », un espèce de vaisseau désaffecté. Un beau jour, il découvre une plante… jusqu’à Eve, robote extraterrestre, se pose sur Terre. Pour Wall-E, c’est le coup de foudre !

Walt Disney Studios Motion Pictures France Walt Disney Studios Motion Pictures France Walt Disney Studios Motion Pictures France

Après nous avoir attendris avec des rats (Ratatouille), les Studios Pixar vont encore plus loin en nous émouvant aux larmes (si, si !) devant cette histoire d’amour robotique. En alliant un sujet très en vogue dans le cinéma d’aujourd’hui : l’écologie (le scénario a pourtant été écrit une bonne dizaine d’années auparavant) et une histoire d’amour (une première), Wall-E (prononcez Walliii) peut se regarder à différents niveaux de lectures, tous les plus intéressants les uns que les autres. Tout d'abord comme un film burlesque pour les enfants utilisant tous les ressorts comiques possibles et imaginables, puis, comme un film politique (un peu plus adulte donc) avec un message écologique pour les générations futures et ceci sans aucun manichéisme et enfin un film philosophique, fournissant une réflexion sur l’avenir de la planète, de l’homme et de notre société. Pour un seul film de 2 heures, ça fait beaucoup de choses, non ? Outre l’animation magnifique (les scènes où Wall-E touche, entre autres, les anneaux de Saturne sont d’une beauté à faire hérisser tous les poils), Wall-E raviront tous les cinéphiles avec des citations de films très judicieuses (2001, l’Odyssée de l’Espace) et bien amenées.

Walt Disney Studios Motion Pictures France

Courez voir Wall-E !



Commenter cet article

Marion 01/08/2008 08:19

Ahhhhh j'ai hâte! Vivement samedi!

Archives

Nous sommes sociaux !