Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Viva el cinema 2


A bord du darjeeling limited

Publié par ptiterigolotte sur 29 Mars 2008, 18:49pm

Catégories : #Critique



Précédé du très bon (magnifique Natalie Portman) court-métrage Hôtel Chevalier, A bord du Darjeeling limited s’ouvre sur une course à mille à l’heure d’un Bill Murray (fidèle des fidèles de Wes Anderson) qui manque son train dépassé par l’arrivée burlesque d’Adrian Brody (Le pianiste). En 2 minutes, le ton est donné : couleurs travaillées (orange et bleu), musique pop et décalée, ralentis… et nous voilà embarqués pour un voyage d’1 heure 45 au cœur de l’Inde en compagnie de trois frères tous aussi loufoques, attachants les uns que les autres.

Cette « quête spirituelle », c’est l’ainé Francis (Owen Wilson), qui l’a voulu pour resserrer les liens de la fratrie qui ne s’était plus parlé depuis l’enterrement de leur père à New York. Des frères qui ne savent plus trop où ils en sont avec la vie : l’ainé, Francis, s’est cassé la tête en moto, Peter, le cadet, n’assume pas son rôle de père imminent et le benjamin Jack (Jason Schwartzman) n’arrive pas à oublier son ex de l’Hotêl Chevalier (Natalie Portman, of course !) et souffre du syndrome de la page blanche.




On adhère ou on adhère pas à l’univers décalé de Wes Anderson, réalisateur américain indépendant de films comme La vie aquatique ou La famille Tenenbaum… moi j’ai totalement adhéré ! J’aime sa précision du cadre, du décor, de la mise en scène, ses effets de ralentis, de travellings… Il filme avec beaucoup de génie.
Ce road-movie ferroviaire indien où trois frères, très opposés, essayant de cicatriser (très belle scène face caméra où Owen Wilson enlève ses bandages) les plaies du passé en retrouvant leur mère enfermée dans un convent en Himalaya m'a décidement donné très envie de voir les autres films de Wes Anderson !

"Je m'baladais sur l'avenue le coeur ouvert à l'inconnu,
J'avais envie de dire bonjour à n'importe qui, n'importe qui et se fut toi..." Joe Dassin
 



Commenter cet article

twain81 07/04/2008 22:35

Un film savoureux. Cela dit tu as raison, c'est un style et une grammaire cinématographique qui n'est pas pour plaire à tout le monde. Personnellement, j'adhère autant que toi !

Archives

Nous sommes sociaux !